Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Marocaine

  • Etats d'âme d'une marocaine
  • La marocaine ne se prend pas au sérieux. Parle beaucoup, ne regrette rien,se cherche,cherche l’amour,le trouve,se casse la gueule,se relève Elle est avant tout une fille,compliquée,subtile,elle est dans chacune de nous,à un moment de vie..
  • La marocaine ne se prend pas au sérieux. Parle beaucoup, ne regrette rien,se cherche,cherche l’amour,le trouve,se casse la gueule,se relève Elle est avant tout une fille,compliquée,subtile,elle est dans chacune de nous,à un moment de vie..

Sites de potes

Rechercher

18 août 2013 7 18 /08 /août /2013 20:00

 

Nouvelle adresse du blog, see you there babies : ICI 

Partager cet article
Repost0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 22:53

1026063 10201574344910600 409356067 o

Crédit photo : Adnane Addioui

 

Il est 20h15 je suis toujours dans mon lit, j'ai passé la journée dans mon lit , fenêtres ouvertes, yeux grands ouverts …. je fixais à tour de rôle le mur et le ciel bleu .. 

Je sais qu'on est dimanche et que j'ai promis d'écrire les dimanches matin, mais ce matin je n'ai pas envie de raconter des histoires … ou j'ai peut être envie de raconter la mienne …

J'ai grandi dans un beau pays, où il fait beau hiver et été, où sa sent bon la coriandre et la canelle, où les femmes ont le sourire aux yeux , et où il fait bon d'y vivre enfant … 

On été gouverné par un roi, je ne peux dire que c'était un homme, parce qu'on m'a appris qu'il était bien plus fort, beau, robuste , tronc de tout un peuple pour être ramener au titre "d'homme" , simple mortel … petite je voyais les gens lui baiser la main, et me promettais que si un jour je le croisais moi aussi je ferai comme eux, après tout c'est mon roi, il veille sur moi … 

J'ai grandi, et mes amis français se moquaient de ma "servitude", comment accepter le baise main, je ne bronchais pas, que savent ils de nos traditions? de notre respect de nos aînés ? que savent ils de notre culture et de nos coutumes ? Ce qu'ils voyaient comme servitude, moi on m'a appris que c'était ça l'amour et le respect…

Le roi est mort un matin de juillet, j'ai pleuré , yeux rivés sur mon écran j'ai regardé la cérémonie , on venait de perdre un père, tout le royaume le savait, tout le royaume le pleurait …..( ou en tout cas c'est ce que je pensais ..)


Et j'ai vu son fils, portant le cercueil de son père, larmes aux yeux , et ce jour là , je suis tombé amoureuse, le roi est mort vive le roi, et ce nouveau roi était humain.

Ses photos ont inondé les journaux, entrain de faire du jet ski, de conduire sa voiture seul, d'aller vers les foules , de demander pardon aux victimes des années noires, de nous faire partager sa joie de trouver la femme de sa vie… je n'avais jamais "demandé" un changement, mais voir qu'un autre royaume était possible m'a remplit d'un espoir maladif … 

 

Puis un jour j'ai quitté le royaume, mais rien n'a changé, j'étais fière d'y appartenir, j'étais fière d'être gouvernée par un roi, leur démocratie universelle ne m'intéressait pas, on ne peut pas calquer le même modèle partout dans le monde, et puis chacun fait comme il peut dans le plus beau du monde… que sait le monde de nos traditions? que sait il de nos coutumes? après tout nous sommes bien l'exception marocaine …

Le monde arabe s'est enflammé, de Tunis au Caire , et Rabat restait zen, encore une fois, nous ne sommes pas la Tunisie et sommes pas gouvernés par un dictateur, encore une fois pourquoi nos rues s'emflameraient pour une cause qui n'est pas la notre ….

Les gens sont sortis dans les rues, mouvement du 20 février, je n'ai pas pris position 

On nous a proposé une nouvelle constitution , je ne suis pas parti voter … 

J'ai vu des gens se faire tabasser dans les rues , j'ai pris ma première claque : nous respectons donc un système qui ne nous respecte pas ! nous baisons une main qui nous gifle… mais je n'ai rien fait … j'ai partagé par un statut facebook , limitante 5 minute du clavier j'étais, ensuite j'ai repris mes activités bien plus importantes qu'une bande de médecins qui se font battre devant le parlement de Rabat ….. après tout le Maroc a bien de plus gros problèmes économiques que ça ! 

Je suis une citoyenne passive, sous prétexte d'être respectueuse de nos "coutumes", de nos "traditions" de notre" roi" ! quoiqu'il arrive aux autres "sujets" c'est forcement qu'ils l'ont cherché … après tout notre gouverneur ne peut se tromper, il est sacré , c'est la constitution qui le dit, et depuis quand le sacré se trompe? 

Jeudi 1er août, le sacré donne sa grâce à un criminel, ce n'est pourtant pas la première fois , mais c'est la première fois que la toile s'enflamme , c'est la première fois que la passive en moi s'enflamme 

Ce que je réclame  : Des explications ! comment une telle erreur a pu être commise ! je suis lucide, le criminel a quitté le territoire marocain rien ne le ramènera en prison, mais je veux qu'on me dise qui est le responsable , que ce dernier paie et que les mesures soient prises pour que plus jamais ça ne se reproduise …

Vendredi, je regarde avec effroi les manifestants se faire tabasser dans toutes les villes du royaume, moi a qui on a toujours dit que les manifestant étaient des malfrats je regardait mes amis, ces gens qui m'égalaient en passivité en sang pour être sortis demander : Pourquoi ! le mensonge auquel je voulait croire toute ma vie venait de tomber … et je réalisais que si je refusais de voir aujourd'hui je ne verrai jamais 

Samedi nous sommes une centaine devant l'ambassade du Maroc à Paris, j'ai le coeur qui bat, c'est ma première fois, je n'ai aucune étiquette politique, je regarde tous ces gens autour de moi qui me ressemblent , je brandis ma banderole, je n'ai pas peur, je veux qu'ils sachent qu'on est là, je veux qu'ils daignent nous expliquer, je veux qu'ils paient ! 

Dimanche matin, un communiqué tombe, le palais confirme l'impensable : le roi ne savait pas ….

Je vois les status facebook "sourire" un par un, remercier le palais d'un tel geste, crier vive le roi, merci mon palais …

Dimanche matin je remet mon drap sur moi et je décide de passer la journée dans mon lit, dans ma propre tristesse 

Je ne suis pas une militante, je n'ai jamais milité plus loin que pour mon salaire et des promo air France, je suis une marocaine très liée à mes traditions et à mes coutumes , je ne m'attarderai pas sur Daniel Gate, ni sur ce qu'il a fait, soyons honnêtes , des pédophiles y'en a par milliers au Maroc, cette grâce ne devait pas être la première et je pense qu'on aurai du nous indigner le jour où le Luc Ferry a déclaré qu'un ministre français venait goûter à la chaire jeune dans la ville rouge … mais nous ne l'avons pas fait ….

Aujourd'hui, je suis cloitré dans ma chambre, je suis pensive mais c'est bien ça le "risque" qu'on prend à sortir de sa "passivité" , on prend le risque " de croire " et par conséquent celui d'être vulnérable … mais je sais, je sais que plus jamais rien ne sera pareil, que le tabou est tombé, la sacralisé est levée ou au moins vachement secouée, et que demain ne ressemblera plus à hier, parce que je crois fort que des milliers de gens passifs comme moi sont entrain de sortir de leur coquille , d'enlever ce voile sur les yeux, de questionner " le sacré" , de répondre au "mamfrasish" par un "chkoun lifrassou alors" au lieu d'un massou9ich … 

Le train est en marche , si vous n'y montez pas , ne lui barrez pas le chemin, je ne sais pas pour vous mais moi j'ai envie de dire à mes enfants un jour : je l'ai fait ! j'étais dans ce train, pour vous, pour moi, pour que plus jamais le mot 7ougura soit dans notre dictionnaire …

 

Et vous vous leur diriez quoi?

 

Une marocaine revoltée 

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 09:05

hands by nikolinelr

 

Je viens de rentrer d’un grand week end à Rabat, où je me suis pété le bide, me suis reposé et eu des révélations.

Mais avant de parler révélations, abordons un sujet d’actualité pour ne pas faire dans l’original.

Pour la première fois j’ai décidé de ne pas quitter mon chez moi en 3 jours, et 3 jours ça te laisse du temps pour lire des livres et reprendre du retard sur « l’actualité marocaine » et la grande actualité marocaine du jour c’est « mangera ou ne mangera pas ‘EN PUBLIC’ pendant le mois sacré du ramadan « ..

J’ai longuement hésité à aborder ce sujet, de un parce que ce n’est pas nouveau, de deux parce qu’à force de redondance on s’en lasse, que le débat n’est jamais bien construit et qu’il y’a toujours des personnes qui chauffent vite et qui se revendiquent militants du clavier, et moi les militants du clavier c’est drôle deux secondes …

Mais à bien y réfléchir, j’ai envie de partager ma pensée avec vous, et pour une fois je mettrai les règles du débat : si vous êtes incapables de débattre sans que l’on s’insulte, sans utiliser le mot « ennemie de l’islam » et « mécréant » je vous demanderai vivement de vous arrêter à ce stade de la lecture.

 

Moi la question qui m’a toujours trotté dans la tête est : Pourquoi ?

Pourquoi n’a-t-on pas le droit de manger en « public » pendant le mois du ramadan, et le mot qui me dérange dans cette phrase c’est le « public » , ça veut dire en d’autre termes : mange, mais chez toi, que personne ne te voit !

Partant de cela, la loi, et par la loi j’entends les hommes vu qu’ils la font (aux dernières nouvelles) exigent une « discrétion dans la « non pratique » du ramadan …

Ramadan, mois et surtout pratique ayant un lien direct avec « la foi » donc avec dieu … les gens qui le font, le font pour se rapprocher de dieu, pour tisser un lien , pour ressentir ce que ressent le pauvre, pour se purifier …… , de la j’appellerai ramadan , « ton voyage annuel avec et vers quelqu’un que tu vénère ! »

Ne pas le faire, veut dire qu’on ne croit pas , qu’on n’a pas la foi, ou qu’on a tout simplement pas envie … choix personnel , tu peux gaver une personne ! mais tu ne peux pas empêcher une personne de se nourrir ( sauf si elle à Guantanamo , je vous l’accorde là-bas  tout est possible) encore moins d’avoir la foi !

 

Là où je veux en venir étant : tu as décidé de ne pas faire ton voyage annuel vers dieu, on te demande donc juste de « ne pas le dire » ! Ça ne concerne que toi et lui, mais la loi intervient pour nous rappeler que la pratique de la religion n’est pas « spirituelle » mais « traditionnelle » ! on ne nous apprend pas à prier parce que ça apaise, on nous apprend à prier parce qu’on a atteint l’âge, on ne nous expliquent pas pourquoi on fait le ramadan on nous dit juste « faites ! Sinon vous partez en enfer », on nous apprenons la religion à l’école, ce qu’ils ont choisi de nous apprendre et si on demande pourquoi on nous case dans les mécréants ! Et puis on fait le ramadan parce que c’est important et parce que tout le monde le fait, sinon que diront les voisins de notre « honte » !!

 

J’ai porté mes questionnements sur des sites, lu et relu des articles, ce qui est revenu le plus souvent était : nous sommes un pays musulman ! Donc il faut respecter la pratique de la majorité !

Parfait ! Je comprends, chaque pays a le droit d’imposer le respect de ses pratiques je ne me vois pas partir en Iran et me foutre en mini jupe, ni crier au scandale au brésil parce que les filles sont fesses à l’air sur la plage, mais dans notre cas précis en quoi une personne qui mange en public manque de respect à « mon » choix de jeuner ? j’ai choisis de ne pas boire, j’ai choisis ne pas manger, en quoi la personne qui a décidé de se foutre en terrasse un verre de Perrier citron à la main me manque de respect ? Et si elle me manque de respect en ne respectant pas mon jeun, je ne lui manque pas de respect en ne respectant pas son droit au Perrier ? ou le respect est peut être à sens unique..

Un monsieur d’air assez cultivé m’a dit : « une personne qui mange sur la voix publique provoque la personne qui jeun, un point à la ligne ! »

J’ai répondu : « si la vue d’une personne qui mange te « provoque » pendant ton jeun c’est que tu n’as pas vraiment compris pourquoi tu faisais le ramadan, et qu’il faut commencer par définir cela avant de projeter sur l’autre tes propres frustrations … »

 

Personnellement, tout ça me dépasse, si aujourd’hui je m’y attarde c’est parce que je pense que le problème est bien plus grave qu’un verre d’eau sur la voix publique, la base de notre pays n’est même pas vraiment religieuse et spirituelle, elle est traditionnelle et culturelle basée sur le « que dira t on awili hchouma » … le regard le plus important, le plus pesant , le plus craint et celui de l’autre, et notre vie tourne autour, nos grandes décisions se basent dessus, et nos lois puisent leur source dedans ….. et tant qu’on ne verra pas le danger de cette source on continuera à débattre d’un verre d’eau ou pas pendant le ramadan quand on devrai être occupé à débattre de notre avenir économique ……et je ne sais pas pour vous mais moi ça me rend bien triste cette histoire …

 

 

Une marocaine blasée 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2013 7 28 /07 /juillet /2013 18:53

 

michael-casker6

Credits Photo: Michael C

J6 à 7h30: Assis tout seul dans le salon, je vois les membres de ma famille se réveiller les uns après les autres. même visage, même regard, même sourire gêné sur les lèvres. Ils ont tous choisi d'être là. Il y avait beaucoup de monde, même des personnes que je n'avais pas invité pour le mariage. 
Moi, j'étais aussi bien habillé que pour le mariage avec ma djellaba blanche comme pour les jours de l'Aid. ce jour était un jour de fête, c'était le jour du divorce et la fin de ce cauchemar qui m'était devenu invivable. 
J'avais une bonne mine, j'ai passé la nuit à prier et à chaque fois que je mettais mon front contre le sol, je restais des minutes à apprécier ma tête pesant des tonnes se vider petit à petit. c'était les seuls moments où je ne voyais pas d'images ou de flashs, des moments de silence visuel, une sorte de black out apaisant. 

J6 à 9h30 : on arrive devant la maison de ma "belle famille", et là encore il y avait encore plus de monde et beaucoup de voitures…trop de monde pour un triste événement. Tous venaient me voir et me parler à tour de rôle, je ne les écoutais pas. Pour moi, une réconciliation était inenvisageable. 
Parmi tous ces visages, il y en avait un qui possédait toute mon attention, celui d'un jeune qui s'est mis à l'écart. il m'évitait du regard. une seule question m'occupait l'esprit "Est ce son petit ami? Est ce le père de l'enfant qu'elle porte dans son ventre? Celui qu'il allait m'appeler Papa pour le restant de ma vie?". J'avais une seule envie : Aller lui donner la note. Mais j'ai promis devant dieu de ne pas chercher à me venger car celui qui cherche la vengeance doit d'abord penser à préparer deux tombes et dans cette histoire, le jeu n'en valait pas la chandelle. Je décide donc d'oublier ce mec. j'ai une seule obsession: voir "ma femme"…la femme de ma vie de quelques jours. Au milieu de tout ce bruit, la seule voix qui est auditive, c'est le son des battements de mon coeur. Je ne vois pas ma femme, je vois des visages qui ressemblait au sien, mais pas elle …. 

J6 à 10h15: On se dirige tous vers l'Aadoul, lentement, très lentement comme pour faire durer mon calvaire, je veux que tout cela finisse le plus vite possible. 
On était tellement nombreux que je me me suis imaginé à la tête d'une armée, partant à la reconquête de ma liberté. Sauf que là, je ne guide plus, c'est moi qui suis guidé.
Je suis dans une voiture. le conducteur m'est inconnu, mais il me parle sans cesse, il ne tarit pas d'éloges sur ma femme, est t-il conscient du mal qu'il me fait? pense t-il que ce sont ses paroles qui me feront changer d'avis? une main se met sur mon épaule, c'était celle de mon petit frère, il était assis à coté de moi. il ne m'a pas quitté depuis ce matin tel mon ombre. c'est la première fois que je le vois sans sa voiture. Pourquoi il ne l'a pas prise? pourquoi il ne conduit pas sa voiture?

La dernière fois que je l'ai vu c'était le lendemain de mon mariage, il me l'avait prêté pour mon voyage de noce. Ah ce voyage! J'avais tout organisé sans en dire un mot à ma femme : un Ryad avec piscine privée à l'intérieur de la suite, ses fleurs préférés couvrant toute la pièce, et surtout…la demande en mariage. 
Oui, vous avez bien lu, je voulais faire une deuxième demande en mariage. En effet, lors de la première avec toute la famille, dans les règles de la tradition on avait demandé sa main, moi ce que je voulais c'est qu'elle me dise si elle acceptait de devenir MA FEMME pour le restant de nos jours. cela devait se passer dans un restaurant. Le gérant devait prendre la parole pendant que je suis aux toilettes pour les soit disant 5 ans du restaurant et en lançant le vidéo-projecteur, c'est moi qui devais apparaitre à l'écran pour faire ma demande. Ce scénario, je l'ai écrit et préparé durant des semaines. 

La route vers Marrakech était pour moi la route au paradis. Enfin, on allait passer un moment ensemble juste tous les deux. je me rappelle de ses yeux débordant de bonheur, cette petite rêveuse, cette petite princesse c'est la mienne, c'est la reine de mon coeur. je me rappelle d'avoir arrêté la musique, je ne voulais entendre que son souffle, je ne voulais sentir que sa présence, elle qui m'a tant manqué. elle que j'ai toujours attendu, elle dont j'ai toujours rêvé. elle que j'ai voulu femme, maitresse, mère et amie. qu'est ce qu'elle me manque! … 

J6 à 10h45 : Dehors, la ville est triste. Les gens nous regardent, me regardent, m'attendent. j'ai l'impression que le monde s'est arrêté en attendant que je retrouve ma liberté et ma vie d'avant. et là, on passe devant cet arbre qui a été témoin de notre premier baiser. Ce baiser qui a changé ma vie. J'ai toujours cru qu'un baiser ne ment pas, qu'il valait tous les mots du monde. avant ce premier baiser, nous nous étions jamais dit "Je t'aime", mais on n'en avait pas besoin. ses douces lèvres m'ont flingué le coeur, ont arrêté le temps pour quelques instants et m'ont changé à jamais. C'était la première fois de ma vie que j'embrasse pour de vrai, j'ai découvert ce jour là le goût des lèvres de ma femme. 

J6 à 11h: On est enfin arrivé! le lieu est en ruine tel un champs de bataille! que se passent t-il? je sens un parfum qui ne m'est pas inconnu! un parfum cher à mon coeur, un parfum que je n'ai pas senti pendant 20 ans…le parfum de mon père. Je dis à mon frère que j'avais envie de parler à ma femme immédiatement. Il me demande de patienter, de rester calme et le suivre. Je le suis, je suis la foule, Je suis des inconnus. Le jeune que j'ai vu tout à l'heure est là à quelques mètres de nous, imitant mes pas. et son visage me devenant de plus en plus familier. On arrive enfin! tout le monde s'arrête de marcher! sauf moi! j'avance encore, et là je la vois! enfin! je vois ma femme! toute belle dans sa robe blanche de mariée qu'elle n'a jamais pu porter. Ce petit corps de déesse qui m'a tant manqué! je la prends dans mes bras comme la dernière fois où je l'ai vu…sur cette route de Marrakech! Je revois ses yeux me suppliant de ne pas la quitter! je ressens ses lèvres se poser sur ma main pour me dire "Je t'aime". Je revois la voiture de mon frère hachée au bord de la route! je revois cette roue qui continue à tourner dans le vide. J'arrache la manche de mon djellaba pour voir la morsure que j'ai sur le bras et je revoie l'image du cathéter en plastique collé sur mon bras à l'hôpital où j'ai passé deux jours. 

Je ne vois plus personne autour de moi! le monde n'est plus! je suis seul avec ma femme! Dans cette chambre au Ryad comme je l'ai toujours rêvé. Je l'embrasse sur le front, puis je mets ma tête contre la sienne et je dit les mots que j'avais préparé pour la plus belle des musiciennes "Toi LA DO Ré…Si Sol Ré Sol avec Toi…Fa Ré Fa Mi…Fa Ré bé bé…Sol Ré fou de joie…Toi qui ai redonné sens à ma vie, accepterais-tu d'être ma femme?" Elle n'a pas répondu, j'insiste "Acceptes tu d'être ma femme pour le restant de mes jours? pour le meilleur et pour le pire? Acceptes tu d'être le témoin de ma vie ? Acceptes tu de partager mon existence?". Elle n'a jamais pu répondre, et elle ne me répondra jamais, car cette fois c'est sûr, et je ne peux plus rejeter la réalité,  Si on se quitte aujourd'hui c'est parce qu'elle est …morte.

 

Un marocain veuf....(ou pas..)

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 16:22

paris a tout prix leader

 

Week end dernier, canicule, j’ai pas AC chez moi ( pas de clim quoi) je me casse donc au cinoche !( aurai pu aussi me casser dans le rayon frais du franprix du coin mais c’est fermé le dimanche ….)

Je suis donc parti voir un film avec lequel on m’a un peu tanné ces derniers jours :

J      J’ai vu l’affiche de Paris à tout prix on dirai toi meuf ….

Je suis flattée, je trouve la meuf bien foutu, avec ses Louboutins, et son chanel, je suis flattée …. Ma vie est peut être au ciné, je suis flattée…

       Je te jure que j’ai direct pensé à toi copine, la meuf s’est fait expulsé au Maroc alors que Paris est sa life !! t’imagine ta galère à sa place !! la looose

J’ai raccroché

Deux jours après, un texto d’une autre copine :

« J’ai vu l’affiche de « Paris à tous prix » dans le métro, grave fait penser à toi , sans le mini short bien sûr tu n’a pas encore des gambas de gazelle, faut peut être aller easy sur les cornes de gazelle lol xpdtr mdr »

Je suis vexée, parce que moi je n’aime pas les cornes de gazelle déjà, je ne mange que des briouates au miel ….

Mon viber sonne, Montréal appelle

             -   ça va ma poule ?

Q      - Qu’est ce tu veux ? ( oh ça va, il était 19h à cette heure de la journée je passe en économie d’énergie)                   

Je      - Je viens de voir un film ça m’a fait grave pensé à toi !!

         - C’est vrai ?? Monica Bellucci dans Matrix ???

         - Hmmmm non Reem Kherici dans « Paris à tout prix »

          -  Mais c’est sorti à Montréal ce truc ???

         - Non mais j’ai un pote qui me l’a filé, tu te rappelle de Sami ? ça l’a fait pensé à toi, parce que …

Je raccroche ..réveille ma sœur qui était en étoile de mer sur le canapé, et on se casse au cinoche, si cette Reem Kherici c’était moi, il était temps qu’on se parle ..

Je vous le « résumage » :

Maya , d’origine marocaine vit à Paris depuis plus de 20 ans ( déjà sérieux vous en connaissez vous  des marocaines qui s’appellent Maya ? et qui sont nées avant 1998 ?)

Elle bosse pour une maison de haute couture, c’est une it girl , 46000 paires Louboutin, super studio parisien , décor de rêve , mais pour moi ce n’est pas ça Paris, mais ce n’est pas bien grave , on continue.

Le jeu d’actrice de Reem kherici est impeccable, on voit bien qu’elle s’est taillé un rôle sur mesure, on se prend dans l’histoire, même si on sait comment ça va se dérouler et comment ça va se terminer, il y’a du clichés en veux tu en voilà, mais c’est bon enfant

Au Maroc elle passe par Settat en taxi on se fait des high five avec ma sœur ( on ne se refait décidément pas ..) , elle revoit sa famille qu’elle n’a pas vu depuis des années, ne parle pas avec son père pour une raison un peu inexpliquée ,et commence son périple pour retrouver sa France chérie

Les dialogues en arabe ne sont pas traduits dieu sait pour quelle raison, les quelques français présents dans la salle ont bien du se faire chier parce que des parties très drôles du film se déroulaient en arabe

Je ne me suis pas fait chier, j’ai même versé une larme ou deux devant son lien avec sa grand mère mais ça c’est plus lié à mon histoire personnelle qu’au film, donc on ne remerciera pas Reem pour ça

Paris à tous prix c’est Gossip girl rencontre Le diable s’habille en Prada et partent en road trip  à Marrakech.. aucun intérêt à mon sens pour le commun des mortels, sauf pour moi, parce que ça m’a tout de même fait penser à :

             1- Changé d’amis parce que visiblement ceux que j’ai ne me connaissent pas si bien que ça

             2- Y a-t-il vraiment des gens qui « diabolisent » autant le retour au Maroc, et si oui , fais je partie d’eux ?

             3- Pourquoi si la réponse à la question 2 est oui, a-t-on peur de revenir là où tout à commencer ?

Quand on prend du recul avec ce film, et qu’on regarde au delà des Louboutins et des robes hautes couture, ce que Maya fuyait ce n’était pas un pays ( parce que sérieux qui fuirai un pays où il fait beau une bonne partie de l’année, où les briouate sentent bon le miel, où la manucure coûte 4 euros et où tu peux te faire des brushing tous les jours que dieu a fait …) , Maya fuyait un père et une histoire personnelle plus ou moins lourde ( n’exagérons rien, l’histoire n’était pas si profonde que ça mais j’essaie de trouver de l’intérêt dans le « réchauffé »)

Pour résumer : allez voir Paris à tous prix, pour le ciné climatisé, et puis qui sait peut être que vous m’y verrai (ou que VOUS y verrai sait on jamais)

A plous les plouc moi je file au franprix !

Une marocaine sans clim !  

 

 

 


Partager cet article
Repost0
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 18:33

0x400 1282182000

Crédit Photo: Ann He

 

J'ai raconté mon mariage jusqu'à la signature du contrat. Je vous raconterai la suite plus tard. Maintenant, on me mettant devant mon clavier, l'image qui me vient à l'esprit vient d'un autre jour, le jour qui me marquera à jamais (positivement? négativement? seul l'avenir me le dira).

 

J5 à 16h30: Je suis dans un hammam turc, dans le vestiaire devant le miroir. C'est le kessal qui m'a "posé" là. Après le gommage, je lui ai demandé par un signe désespéré de m'accompagner car je ne tenais plus vraiment sur mes pieds. Il avait un visage triste, et pendant qu'on montait les escaliers, je me demandais qui était le plus malheureux de nous deux. A vrai dire, c'est la question que je me posais à chaque fois que je croisais quelqu'un dans la rue. je profitais de chaque visage croisé, de chaque image, je profitais peut être des dernières images du monde réel  avant de basculer dans la folie.

 

Je suis devant ce miroir, mais je sens en moi la même puanteur,  la pire odeur que je n'ai jamais senti. le hammam n'y peut rien! je crois que je suis sali à jamais. Cela fait quelques minutes déjà que je suis immobile devant ce miroir, je n'ai plus de force pour bouger! J'ai passé les 3 jours les plus longs et les plus fous de ma vie! J'ai couru dans tous les sens, je me suis fait passer pour une dizaine de personnes différentes, j'ai piégé beaucoup de gens en les enregistrant, j'ai rencontré toute sorte de personnes, des voyous, des avocats, des macs, des médecins, des flics. J'ai fait tout cela tout seul, par fierté et par sentiment de … déshonneur!

 

Certains me demandent d'où m'est venue cette force, je ne saurai répondre ,tout ce que je sais c'est qu' aujourd'hui, je suis à bout de force. Pourtant je ne suis pas loin loin du but : Divorcer.

 

Ce divorce est inespéré. Je l'obtiens grâce à mon enquête. J'ai fait la bonne proposition et elle a été acceptée : divorcer mais rester avec la fille pour quelques jours, passer du statut de mari à celui de petit ami , c'était le compromis ... 

 

Si j'ai fait une proposition aussi absurde et surtout si elle a été acceptée par la famille, c'est qu'après mon enquête, j'ai compris ce qui arrangerait cette famille : que je couche avec leur fille et surtout que je passe les 3 jours qui reste de mon séjour chez eux. Il ne leur fallait que cela pour m'enterrer à jamais.

 

Je me regarde dans le miroir pour la première fois depuis le mariage. je me suis jamais vu aussi maigre. je vois mes os et …une morsure sur le biceps. je fais tomber la serviette et je vois mon "cadavre" nu devant le miroir. encore deux autres morsures : une sur le ventre et l'autre à côté de mon sexe. je lève ma tête vers le ciel et je crie : Mon dieu aide moi! s'il te plait, si je paye quelque chose que j'ai faite, j'ai bien reçu la leçon! si je paye mon manque de foi, j'ai maintenant la foi! dieu j'ai compris que tu m'as bandé les yeux pendant des mois, que tu as attendu que je sois au fond du trou pour que je m'en rende compte, je sais que personne ne peut me sortir de là à part toi! aide moi!

Le kessal vient en courant, me remet la serviette. et il lis un peu de coran. j'entendais pas, mais je sais qu'il est et ça me rassurait.

 

J5 à 17h30 : un proverbe chinois dit : "Au sommet de la montagne où que l'on tourne sa tête la vue est la même". Je peux vous dire que c'est pareil quand on est au fond du trou. je l'ai appris à mes dépens. Je suis au milieu de la route, les voitures m'évitent, je les vois à peine, j'entends à peine leur Klaxons. je viens de raccrocher mon téléphone au nez de ma soeur. Elle était en pleur et me criait de me réveiller !  elle a appelé pour comprendre comment ces gens ont accepté un divorce à l'amiable. je lui ai expliqué que je leur ai promis de passer un moment avec leur fille. et quand ma soeur m'a demandé ce que j'en pensais. J'ai répondu "Pourquoi pas! ils ne m'on rien fait de mal!".

Je ne le pensais pas! ma tête pensait quelque chose et ma bouche disait autre chose! comme si quelqu'un d'autre parlait pour moi. Ce n'est pas la première fois. 

Il y a un mois, j'ai appelé un mec de mon quartier (qu'on surnomme "l'inspictour") pour qu'il se renseigne sur la fille et sa famille.  hier j'ai rencontré ce mec, quand je racontais ce qui m'arrivait, Il m'a répondu que suite à mon appel d'il y'a un mois il m'avait bien prévenu de la " non netteté " de cette famille, chose à laquelle j' avais répondu que merci mais que non je faisais confiance et que je n'avais plus besoin de ses services... Dans ma mémoire cette discussion n'a jamais eu lieu ... Ou si elle a existé elle ne s'est pas déroulée de la sorte.... Bref, je devenais fous.

 

J5 à 17h45: j'arrive chez moi. Ma mère est heureuse de me voir. elle me parle. je ne réponds pas. je me dirige directement vers la salle de bain. l'image des morsures m'occupent tout l'esprit. qui m'a mordu? quand ? où? je me déshabille, et je sors nu en pleurant! Je vivais ce jour la le moment le plus humiliant de ma vie.

 

J5 à 18h00 : Ma mère me sert un coran ouvert sur une page. elle me demande de lire. je n'arrive pas à lire. soit je regardais la page sans dire un mot, soit je commence à penser à autre chose, je commence à parler d'autre chose. ma mère me redemande de me concentrer sur la lecture. A ce moment, je pense au jour où je suis allé demander la main de la fille: J'avais oublié la "fatiha" et je n'ai fait que les écouter la réciter.

J'ai dit à ma mère que je n'y arriverais jamais. elle vient avec un CD et un casque. j'écoute en suivant avec mes yeux sur le coran devant moi. une demi heure plus tard, je commence à lire à haute voix. je sais ce que pourrait ressentir un muet qui retrouve sa voix.

Je peux enfin passer ma nuit à prier. Une première depuis 10 ans. je prierai dieu pour que la journée de demain soit décisive, je prie dieu pour ne plus perdre ma raison …

 

Une marocain presque divorcé 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 15:35

 

annhe3.jpg

 

Crédit Photo: Anne He

 

Mehdi est un grand homme de « tradition «  (oui j’ai décidé d’utiliser les prénoms des gens de ma vie , au lieu de faire référence  chaque fois à « mon meilleur pote »,ma sœur , etc etc , vu que vous les connaissait , il est temps qu’on se tutoie voyez vous !)

Donc je disais que Mehdi était un grand homme de tradition, le genre de monsieur de chez nous qui tient énormément à son petit mel7oun les jours de fêtes religieuses, qui est outré du mélange mssemen la vache qui rit, qui même à l’autre bout du monde trouve le moyen de porter le haut de son jabador le premier jour de ramadan, vous voyez le genre ?

Le genre de mec qui transpire la pure tradition marocaine , le jour où je lui est annoncé pour mon mariage pas de neguaffa, pas de 15 kaftan , son visage était plus pale que celui de ma mère( le jour où je lui ai dit qu’à 22 ans non je ne comptais pas me marier avec le fils Bennouna même si oui il est doctour !) , m’a jette ce regard noir , et m’a sorti de cette voix bien grave : « Leila, se sont NOS traditions, si nous les respectons pas qui le fera ???? Et puis l3emaria c’est le nouveau Daft Punk ; « Old mais déchire tout » ! Penses-y ! »

L’année dernière il avait tenu à passer 3 jours du ramadan avec moi à Paris, et le premier soir en rentrant du boulot ça sentait bon la coriandre , et ça sonnait fort lmelhoun , j’ai dis : C’est quoi cette chanson ?

Il a levé les yeux de sa casserole et a crié : MON dieu ! parfois je me demande pourquoi tu es ma pote, je ne sais pas moi, et parfois je me dis que dieu m’a envoyé dans ta vie pour t’éclairer, te montrer le chemin, donner de la lumière à ta vie assombrie par Nancy Ajram et Melissa

-          Tu veux dire Elissa chéri …

-          Whatever ! cette chanson n’est rien d’autre que le plus beau poème d’amour jamais écrit par un homme pour une femme, c’est un hymne à la beauté , à l’amour passionnel, fort et brulant … ou as-tu passé ton enfance ma petite ? A Berchid ?

-          Hmmm , oui …

-          Ah oui, c’est vrai, donc ton histoire personnelle est assez triste comme ça n’y ajoutant rien … écoute moi Leghzal fatma, et dis moi si notre langue n’est pas belle hein ? on nous reproche de pas être des romantiques, et bien cette chanson c’est la claque aux grosses joues de toute personne qui oserai dire que l’homme marocain n’est pas un romantique , et que la femme marocaine n’est pas vénérée en amour !

J’avais faim, j’ai dis, oui …. Il a continué à m’expliquer … je me suis endormie sur le son de leghzal fatma et l’odeur de coriandre…

Hier en rentrant chez moi sur mon velib j’ai repensé à cette discussion, et j’ai mis Leghzal Fatma…

Cette chanson fait une description minutieuse du physique d'une belle femme nommée Fatma...C'est surtout une très belle histoire d´amour à sens unique, car les paroles racontent en darija, l'histoire d'un homme qui aime dans le plus grand secret Fatma. Ce dernier décrit toute la souffrance liée à cet amour, difficile mais  surtout sa servitude et la beauté de Fatma.

C’est un poème, qui ne respecte aucunement les règles et structures des poèmes tels qu’on les connait … c’est une narration de 18 minutes, une belle narration de 18 minutes …

J’écoutais et je réécoutais ce son, et je me rappelais que les seuls occasions pendant lesquelles  j’écoutais  cette musique c’était sur 2M avant l’appel à la prière et les matins de fêtes… et lmelhoun a toujours eu ce côté « snobinard » , pas une musique du peuple, mais une musique d’élites… et c’est peut être pour ça qu’à un moment c’est devenu « ringard » de l’écouter ,  se prouver qu’on est un enfant du peuple c’est écouter Daoudi et snober Ettoulali …. Alors que l’un comme l’autre constituent cette richesse d’un pays comme le notre … c’est par cette extrême différence, des mots utilisés, des structures des poèmes du melhoun Vs ceux d’une hajja Lhemdaouia qui font que nous avons une énorme force de frappe musicale ! Et si j’ajoute à cela des grands de la chanson amazigh comme feu Rouicha …. J’en frissonne ….

Mehdi avait raison, mais nous avons plus que les traditions à porter avec nous, nous avons une culture, riche, forte de sa différence, colorée, parfois folle, parfois sage, mais souvent … très souvent délaissée par nos propres aprioris…

Quand mes parents habitaient Meknès, et que mon père nous emmenait en week end à Ifran il mettait en boucle « Ines Ines » de Rouicha, il n’en comprenait pas un mot, mais s’acharner à fredonner , et quand je lui ai demandé pourquoi on devait écouter une chanson qu’on ne comprenait pas , il avait répondu : tu n’es pas obligé de comprendre les mots pour comprendre la chanson, juste écoute la voix de ce monsieur , sens le rythme des instruments … bois la voix des femmes … quand tu arrêteras de chercher le sens aux mots, tu sentiras la force de cette chanson ! » … 

Et dieu sait que j’ai senti la force de la chanson …..Tout compte fait parce que la musique, comme la vie, ça prend toute sa force quand on arrête de vouloir la comprendre, et qu’on laisse nos instincts nous guider…

Une marocaine enrichie !

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 13:53

groom-cold-feet-copie-1.jpg

 

 

 

 

Les petites briouates au miel Bonjour ,

peu d'hommes s'invitent sur ce super blog , du coup pour la saga de l'été j'ai demandé à un en particulier de nous raconter une histoire 

cette histoire est oeuvre de fiction et toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existés serai un pur hasard (ou pas ;) 

 

 

" A chaque fois que je pense à raconter cette histoire, je ne sais pas par où commencer, ni combien de temps elle a duré. Cette fois-ci, j'ai décidé de la commencer par le moment clé, et là encore je ne sais pas comment le qualifier, était ce le début de l'histoire? la fin? le début de la fin ou bien la fin du début? je ne le saurais peut être jamais.

 

J0 à 21h00: C'est bon! le grand jour est enfin arrivé! Je vais me marier dans quelques minutes! Les quelques personnes de ma famille et mes amis que je n'ai pas oublié d'inviter ne croient pas leur yeux: J'ai toujours été le célibataire éternel. certains ont appris pour mon mariage la veille, d'autres le jour même! Mon meilleur ami me disait que même en me voyant signer l'acte de mariage il ne me croirait jamais. il est là avec sa femme le regard perdu, me faisant de faux sourires de temps en temps..

 

Je n'ai jamais cru que le jour de mon mariage je serais aussi heureux et excité. ravi d'entrer dans cette prison que j'ai longtemps fui. A coté de moi, il y a cette fille, grand sourire aux lévres. Elle est belle, très belle. Je ne vais pas dire qu'elle est la plus belle femme au monde, pour moi c'est LA seule femme au monde. Il y avait elle, et le reste c'était des personnes, que ce soit des hommes ou des femmes, pour moi ce sont des personnes…juste des personnes. Je lui ai même dit qu'elle était plus belle que Monica Bellucci (Que Monica me pardonne! ), le problème c'est que je le croyais vraiment. Cette fille était parfaite et J'ai ce sentiment depuis le premier jour, le premier regard, est ce le coup de foudre ? peut être. Je ne saurais dire, car je n'ai jamais connu l'amour. On dirait que mon coeur attendait cette femme et avait tout à lui donner.

 

Pourtant, cela ne fait que 4 mois qu'on s'est connu. je l'ai vu la première fois pendant mes vacances, j'étais venu au Maroc pour une semaine. un jour, mon meilleur ami m'appelle et me demande de l'accompagner avec sa femme chez ses copines pour qu'il ne reste pas seul avec les femmes. il est venu me chercher et il y avait ma future femme avec eux dans la voiture. Je suis monté dans la voiture et en descendant je dis à mon meilleur ami "C'est elle ma femme!". On ne s'est même pas parlé, A vrai dire, je n'ai même pas entendu sa voix. Et croyez moi, je ne cherchais pas à me marier, Loin de là, je suis heureux en étant seul, une sorte d'adepte du célibat.

 

Bref, on s'est vu tous les jours pendant mes vacances, puis je suis rentré en France, on se parlait tous les jours au téléphone et sur skype pendant des heures. Toutes les 3 semaines, je prenais l'avion pour venir passer 3 jours avec elle. Quand je partais au Maroc, elle venait me chercher à l'aéroport et me déposait à l'aéroport pour le retour, je ne voyais plus personne d'autre. En très peu de temps, je me déconnectais de la vie avec une vitesse incroyable. je ne voyais plus personne, dès que je rentrais du boulot, c'est téléphone ou Skype direct. et Parfois je m'endormais devant mon écran. et Souvent, je restais dans le noir car je n'ai pas eu le temps d'allumer la lumière.

 

Aujourd'hui, C'est le jour tant attendu. Je suis très heureux même si il y a quelque chose qui me perturbe, ma future femme est vierge. L'idée que je ne découvre si on est compatible sexuellement qu'après le mariage me faisait un peu flipper. Mais bon, pour elle c'était quelque chose de sacré, je respecte. je me suis dit "Il y a tellement d'hommes qui veulent se marier avec des filles vierges sans succès, et il fallait que cela tombe sur moi". j'ai respecté cela au point que 2 jours avant le mariage elle a changé d'avis et elle était pressée de faire l'amour, je lui ai dit que si pour elle le fait d'attendre qu'elle soit mariée était quelque chose d'important, il ne reste plus que 2 jours à attendre. Je lui ai dit la même chose le lendemain.

 

J0 à 21h30 : Mon petit frère s'approche de moi et me chuchote à l'oreille "Laadoul sera là dans quelques minutes. Tu es sûr de vouloir te marier?". Il est con lui, il pense que je vais lui dire "Non, laisse moi réfléchir un peu….heu, non on rentre chez nous". Mais en regardant les visages de ma famille et mes proches, ils avaient tous le même regard que je ne saurais décrire, c'est comme s'ils me voyaient pour la dernière fois. Je suis à deux doigts de me vexer, c'est quand même mon mariage, ils peuvent au moins faire semblant d'être heureux pour moi!

 

J0 à 21h40: Je ne sais pas ce qui m'arrive depuis deux minutes, j'étouffe! Je deviens nerveux! je me suis même levé pour virer une femme de la salle sous le regard surpris de tout le monde. il y avait beaucoup de monde, pourtant on avait prévu juste un diner entre les deux familles, je me retrouve au milieu d'une centaine de personnes. Je regarde les visages des gens, je me dis que ces gens je ne les aurais jamais fréquenté…surtout les femmes. Je me tourne vers la fille à côté de moi, Oh mon dieu! C'est ça ma femme?!! mais cette fille, j'accepterais même pas de passer la nuit avec elle après une soirée bien arrosée! Oh mon dieu, qu'est ce que je fou là? J'ai envie de me barrer! je me dis "calme toi! Tu paniques et cela arrives, tu as toujours eu peur de l'engagement et là tu paniques. ça va passer!". 

 

J0 à 21h50: Laadoul est là. on va dans une autre pièce pour signer. Je savais que j'allais le regretter, mais je n'ai pas eu le courage de tout arrêter…sans raison! déjà que je n'avais pas de raison de me marier avec cette fille que j'ai l'impression de voir pour la première fois (je n'exagère pas). J'ai signé! et Depuis ce moment, cette seconde même! j'ai donné le coup de sifflet de l'histoire la plus incroyable que je n'ai jamais vécu. Et dieu sait que j'en ai connu des histoires !.


Un marocain presque married..." 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 14:59

 

26

 

Ce post n'est pas pour les mécréants s'il vous plait…. c'est bon? vous êtes partis?? 


Amis non mécréants Bonjour …


Si comme moi vous étiez prêts depuis plus d'un mois à commencer le ramadan le 9 juillet , que vous avez posé votre RTT , que vous vous êtes organisé parce que justement le calcul "lunaire " ( et c'est le cas de le dire!) permet de s'organiser, que vous avez acheté votre billet Paris Rabat ( marche aussi pour Casa, Kech, Settat…et tout grande ville d'expatriés ) … et bien j'ai le regret de vous dire que vous vous êtes fait avoir …. 

Flash back : 

 

Hier 18h ça fuse dans tous les sens sur facebook ( notre source d'information nationale) .. de douceurs et de bons souhaits de ramadan, que dieu vous bénisse et vous donne le courage de le finir … ( oui pour finir le ramadan faut être courageux, il fait 28 degrés et tes collègues sirotent du perrier au citron devant tes yeux asséchés.. donc tu es un superman des temps modernes..) 

18h30 je suis targué sur une photo ( sérieux les gens devraient arrêter de faire ça, , taguer les gens sur des photos de voeux, et là t'as 345555 personnes qui viennent liker, commenter , "moubaraker", c'est mignon, c'est gentil, ça part d'une bonne intention mais, non..) 

19h je mets mon tajine poulet citron sur le feu, ( je vous donnerai la recette un autre jour ) 

19h15 je mets Leghzal fatma et je kiff ma vie en épluchant mes patates ( et ouais on fait des frites maison nous ….)

20h Ma soeur me dit je vais faire la sieste ( ???!!!) 

20h30 Je mets le poulet au four pour dorer …

21h On pose la table, on se pete le bide, le seul peuple qui mélange frites et pain ça doit être nous , et ça explique pourquoi j'ai beau faire abdo fessier rien à faire !

on s'égare du sujet? c'est pas grave 

22h on boit du thé, on ne boit jamais du thé à 22h , mais c'est le ramadan tout est permis et puis ça sent comme à la maison …

23h on file dodo …

23h10 ma soeur déboule dans ma chambre : Meuf , pas de ramadan demain ?

Moi : Qui te l'a dis??? 9aradawi??? ( seule personne "fiable" en ces temps de crises ") 

Elle: Non ma copine Wiam 

moi : Et elle l'a su comment Wiam?

Elle : bah là elle était dans un bar avec des potes et quelqu'un a dit que , quelqu'un de la mosquée de Saint Ouen a dit qu'il faut pas calculer la lune…

moi : ?????!!!!!! 

Elle : bon elle délire la meuf , va te coucher …

 

23h12 : texto numéro 2 : chers amis musulmans ne vous fiez surtout pas aux calculs , le début du mois de ramadan est bien le mercredi 10 et non le mardi 9 ( du coup dispo demain pour dej vers saint laz? y'a le nouveau bar à tapas une tuerie !!)

Je vais sur le site de la mosquée de Paris, qui me confirme que c'est bien mardi …

J'essaie de me rendormir 

23h40 ma soeur re-déboule dans ma chambre: Bon alors j'ai eu un texto de Wiam , apparemment les musulmans de France ne sont pas d'accord avec le CCM , parce que figure toi que c'est Sarko qui a créée ce truc !! 

moi : ???!!!!! 

elle : bon , nous on suit les gens qu'on a toujours suivi : la mosquée de paris , le conseil du culte musulman!  basta , au pire ça nous fera une journée de plus … va dormir ! 

23h50 : redeboulage dans ma chambre : Meuf , la mosquée de paris 10 éme dit que le ramadan est le 10 , donc on sait où aller chercher du pain demain, parce que avenue de clichy ça sera l'HO-REUUR !! aller va te recoucher 

00h00 : ça fuse sur facebook, ça chauffe , y'a même un mec qui a écrit : Bande de mécréants vous croyez que jeuner demain fera de vous plus croyants que nous, ah que dieu nous évite la division ( ?????  !!!) ( et le mec il n'a même pas commencer à jeuner on pourrai lui trouver une excuse genre il n'a pas fumé depuis 12h , il manque d'alcool, il s'est pas piqué les 4 dernière heures, mais rien …. ) 

 

00h20 , je reçois un texto, limite codé, qui dit que le CFDM, a dit que le RTM, du TFRDM que l'Arabie saoudite n'a pas vu la lune , donc la France ne devrai pas suivre, et toujours le même message de fin, que ce sujet ne nous divise pas amis musulmans …

 

Moi , je ne suis pas experte religion, je ne lis pas le coran tous les soirs avant de dormir, et dieu sait que je ne maitrise pas tout ! mais quand une entité qui represente les musulmans depuis des années me dit que sur la base de calculs scientifiques que le 9 juillet est le ramadan moi je fais confiance ( c'était mon état d'esprit à 1h20 ) 

et la question n'est même plus est ce qu'il y'a ramadan ou pas, mais l'ampleur que prend la chose , le "ton" qu'adopte les gens pour en parler

les pro mardi et les pro mercredi ! 

personnalement j'ai décidé de commencer mardi, croyez vous que quelqu'un a respecté cela? Non j'ai eu droit à des texto en mode , ne suis pas la science suit sounna , mais si moi, Leila adulte non vaccinée j'ai envie de jeuner une journée de plus , pourquoi toi Zoubida et Hamid venaient me dire que je veux être plus croyante que vous ? ce qui me ramènera toujours à dire que la religion devrait être quelques chose personnel et non un étalage sur les murs et sur des tweets

Pourquoi j'en parle aujourd'hui ?

Parce que j'en ai ras le bol ! de ne plus "chercher la bonne info" mais les débats non constructifs avec les gens … Ramadan s'est mon petit plaisir de l'année , je le vis comme je le vis, c'est important pour moi , et une bande d'énervés vient me le bousiller … 

Quand on est sensé commencer un mois de paix, par des insultes sur les murs des uns des autres moi je trouve cela désolant ! 

 

Je me réveille ce matin pour réaliser que la mosquée de paris a finalement changé de version, aucune explication, que dalle, juste que le mercredi 10 sera le premier jour du ramadan….

Une copine me texto : UN steak pour mademoiselle? :)

 

Moi j'ai une seule question au recteur de la mosquée de Paris : "Que dit la religion dans le "cas" de mon RTT ? n'est pas haram de me l'avoir fait perdre amoulay?"


une marocaine en RTT

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 09:13

lt3-ailera-stone-artistic-photography-autumn-Favim.com-6360

Crédit Photo: Ailera Stone

 

J'adore l'excitation autour de la saga de l'été , je vous raconte ma vie toute l'année , mais suffit d'y mettre un "titre" dés Juillet et hop … génération Guadaloupé je vous dis moi !

Alors c'est parti pour de la balance et des réglements de compte, qu'on ne se voile pas la face ça ne sera pas de la grande littérature les enfants ( je vous aurai prévenu.. ) 

Un de mes potes était ( est probablement still) in love avec une fille , l’amour fou, mignon, chou, skoubidou !!!

Quand je suis parti à New York pour la première fois, il m’a dit NO way faut que tu la vois, elle est sympa, elle est cool, elle est peps , tu vas L’ADORER ! j’étais en plein théorie de YES woman, rappelez vous, et j’ai dis YES !

Je l’ai rencontré , effectivement, belle, sexy, peps, sympa … un peu de réticence quant à ma relation avec son chéri, j’ai du la calmer et la détendre en lui racontant mes propres histoires de cœur, et hop hop on s’est « un peu » lié d’amitié ( un peu…)

J’ai une théorie dans la vie ( OK plusieurs, mais celle là se prête bien à cette histoire) , je prends les gens tels qu’ils viennent dans ma vie .. j’ai des amis de tous genres, je connais une princesse et je vais souvent diner avec une copine qui « loue » ses services à des amis du golf, je pars du principe que chacun est libre de ses choix de vie tant qu’il nuit à personne et puis c’est par la diversité qu’on s’enrichit… ( !!! waw même moi je ne me reconnais pas dans cette phrase ), et toujours dans ma théorie une seule chose m’importe : qu’on soit honnête avec moi … je peux envisager ( je dis bien envisager) de garder dans ma vie un Dexter qui me l’avoue qu’une princesse qui prend du crack et me dit qu’elle a les yeux rouges à force de prier la nuit ..

Enfin bref...

J’ai du trainer avec cette fille ( on va l’appeler Jamila si vous voulez bien ) , donc j’ai du trainer avec Jamila 3 ou 4 fois, sans embrouille, elle m’intéressait profondément, je la trouvais sexy, un corps de rêve, une attitude « intéressante » , et parfois je la plaignais, je plaignais qu’une fille aussi jolie, avec autant de potentiel soit aussi « incertaine »…

Elle avait une attitude autour des garçons qui me mettait mal à l’aise … mais encore une fois , je prends les gens tels qu’ils rentrent dans ma vie ..

Un soir de septembre j’arrive à New york, elle me propose de sortir avec ses potes, je dis oui ..

On passe de rooftop en rooftop, à chaque fois que je lui disais que j’étais toujours sur l’horaire français elle me prenait le bras et disait : non reste avec moi ! je ne te vois pas si souvent !

Et je restais

Ses potes étaient sympa, (vite fait  ..)

On finit dans un club à 3h du matin, ils dansent, moi je somnole comme ma tante Hlima un vendredi aprés midi aprés un couscous .

Un des potes de Jamila vient me chercher pour me faire danser

Je saute dans tous les sens

Il me prend la main

Et au creux de ma main je sens qu’il depose un petit sachet …

Je sais ce que c’est, je m’en doute de ce que c’est … je lui pose quand même la question ( reflexe à la con !) : what’s this ?

Il répond : va aux toilettes et tu verras

Et je vais aux toilettes, comme une grosse débile, et dans ma tête je me dis : Meufe tu as une drogue dans la main, tu es aux States tu finiras en jail , qu’est ce que tu vas dire à ta mère ??? ( oui je sais ça n’a pas l’air comme ça , mais derrière l’air de la femme libérée je ne suis pas si libérée que ça moi ..)

J’entre aux toilettes , me visualisant en tenue orange , à être la « mascotte »  des femmes libérées  de New york city jail, ma sœur qui me rejoint avec un tatouage sur les fesses et on se fait un remake de prison break ( sans les bogosses)  moi qui croyais faire du shopping dans les 12 prochains mois, je vais devoir nettoyer les chiottes pour le reste des mes jours….

Deuxième réflexe à la con, j’ouvre le sachet, je le vide dans les toilettes, je tire la chasse, je sors, je chope mon sac et dit : People i’m off ! ( je l’ai vu dans Gossip girl, comme quoi god bless les séries américaines)

Jamila me suit , confuse , elle me demande pourquoi je partais

Hmm parce que tu m’a filé une drogue improbable (ok pas si improbable que ça)  alors que j’ai 8h de jet lag dans la gueule et que je n’ai rien demandé peut être !!

Mais je l’ai pas dis, je ne sais pas être polie dans ce genre de situations, donc je préfère la fermer … j’ai dis que c’était à cause de jet lag + je ne veux pas trainer à côté de la coke ..( et oui je suis vieille école , crack is wack comme le disait l'autre !) 

Elle me dit : on te voyait fatiguée,  on voulait aider .

J’ai pensé : la prochaine fois que tu veux aider pourquoi pas une seringue meuf , et c’est parti pour une grosse partouze les enfants ??? soyons fous !

Je reste polie et je dis que je devais rentrer de toute façon

Elle me prend la main et me dit : Leila j’espère que ça ne changera rien entre nous, j’ai besoin d’être moi-même autour de mes amis…

Moi j’ai pensé : moi aussi j’ai besoin d’être moi-même autour de mes amis, et moi-même c’est une fille qui fait confiance sans avoir peur qu’on lui mette de la drogue dans la main..

Elle me dit qu’elle va m’arrêter le taxi .. et avant de l’appeler elle demande : hmm qu’as-tu fait  du sachet en fait ?

J’ai dit : dans les chiottes si vous le cherchez !

Elle est devenu palote , et a dit : tu sais combien ça coûte ?

J’ai pensé : là je suis dans une ville inconnue , avec une bande d’inconnus , qui m’ont donné un sachet inconnu ( bon pas si inconnu que ça..) , que je n’ai pas demandé, juste parce qu’ils sont « sympas » .. et là on me demande de payer

Et je vous le donne dans le mile, la marocaine en moi est sorti ( big up to her)  : Es -tu entrain de me demander de payer une drogue que je n’ai pas demandé ?

Elle répond : biensûr que non… vas y rentre tranquille chez toi , oublions tout ça !

Et je suis rentré chez moi, en me demandant dans quelle merde je me suis foutue… par quelle merdier j’ai réussis à « ne pas sélectionner » les gens avec qui je passe la nuit … prendre les gens tels qu’ils viennent c’est intéressant …. Laisser entrer tout le monde c’est con…

Mais j’ai revu Jamila, pour dieu sait qu’elle raison, parce que ma théorie de la différence l’a remporté sur celle de la « raison » si on peut appeler ça comme ça, pour moi, elle avait le droit d’être elle-même à côté de moi..

Et je suis persuadé qu’elle ne faisait pas semblant, elle était perdu dans cette jungle New yorkaise, et perdu entre son ex, ses rêves, ses envies, son environnement, et pour avoir était dans cet endroit obscure qui est « l’insécurité » je ne pouvais que la comprendre… elle venait à moi pour demander conseils, et parfois elle avait besoin de parler et j’écoutais …c’est important d’écouter ..

Mais j’ai arrêté d’écouter le jour où je l’ai entendu dire : il ne faut jamais faire confiance à cette fille .. on ne fait pas confiance à une fille qui prend de la coke et qui dit qu’elle la jeté pour ne pas avoir à la payer !  ..

Et j’avais beau ne pas avoir une vraie amitié avec cette fille, ça m’a scratché le cœur..

J’ai coupé tout contact avec elle, parce que j’ai jugé que si elle n’avait pas le courage de me dire ce qu’elle pensait de moi, je n’ai pas à le lui expliquer …

Parfois ça m’arrive de penser à elle, je sais qu’elle n’a jamais eu beaucoup d’amis, parfois je me demande pourquoi, parfois je crois connaitre la réponse , parfois je me dis que je devrai l’inviter à prendre un verre et parler à New york, et puis je ne le fais pas, parce que je me rappelle de ce que me disait ma grand mère : "le temps nous est précieux ne le passons ni avec les gens qui ne nous apprennent rien, ni à faire des choses dont en a pas vraiment envie !"

Mais ce qu’on retient de cette histoire , c’est qu’il ne faut jamais jeter un sachet de coke parce que ça coute 100$ le gramme( + ne jamais googliser "Combien coûte un sachet de coke" si tu veux pas voir débarquer les flics) , et qu’il faut toujours laisser leur chance aux gens même s’ils la foirent, surtout s’ils la foirent ….

Et ils la foirent souvent, ce qui rend la découverte des bonnes personnes encore plus « folle », mais ça c’est une autre histoire

Une marocaine confidente

Partager cet article
Repost0